marquis-vernis-noir

Carel, bon pied bon oeil

En matière de chaussure, comme pour pas mal de choses (et comme pas mal de filles) je suis la contradiction faite femme. Je veux qu’elles soient :

  • jolies, la base
  • confortables : ce critère est venu avec l’âge, et après avoir appelé SOS médecin pour une ampoule infectée qui aurait pu tourner à l’amputation, et m’a condamné à porter pendant 10 jours une basket en taille 41.
  • sexy : ce qui n’est pas forcément compatible avec le critère précédent, et pourtant personne n’a envie d’être une new yorkaise en running / tailleur dans le métro pour pouvoir porter ses talons de 12 au bureau sans risquer de laisser sa dignité sur le quai en tombant.
  • intemporelles : rien de pire que la mode en matière de chaussures, en témoignent les UGG et les compensées Isabelle Marrant (qui m’ont pourtant fait rêver, je l’admets publiquement ici : le pouvoir de conviction d’une photo dans ELLE reste indiscutable et, parfois, dévastateur). La fashion police a la mémoire courte et la dent dure.

    ... cornélien... (kanako):

    ©Kanako pour MyLittleParis

Une fois ces 4 critères plantés, on se dit qu’on ne peut plus porter grand chose, ce qui n’est pas faux… et c’est pour ça que j’achète mes chaussures exclusivement ou presque, chez Carel.

 

 

 

 

 

 

Carel, du haut de ses 60 ans a sur trouver la bonne équation : des modèles intemporels, comme le Marquis, modèle phare de la marque crée dans les années 70 – ultra BCBG à casser une mini jupe en cuir – ou encore les babies modèle incontournables d’une garde robe digne de ce nom.

©Carel

©Carel

C’est aussi Carel que j’ai choisi pour mon mariage : s’il y a bien un jour dans sa vie où on doit pouvoir porter 10 cm de talons sans avoir à y penser une seule seconde : c’est bien celui-là. Pari tenu : j’ai pu danser en sautant comme un cabri jusqu’à 7h du matin sans avoir mal aux pieds une seule fois…il n’y a que chez Carel que c’est possible.

Les clés du succès : des modèles ultra féminins qui font de jolis pieds, une fabrication Italienne avec un cuir d’une souplesses insensée, et peu de modèles maîtrisés à la perfection (la recette du succès, quel que soit le secteur : c’est même le premier conseil de Gordon Ramsay dans Cauchemar en cuisine !).

Alexa Chung Carel

Alexa Chung & les babies Carel

 

Share This:

Leave a Comment

Required fields are marked *.


This site is using the Seo Wizard plugin developed by http://seo.uk.net