L’huile essentielle de pamplemousse, ce MacGyver de la cosméto

Je ne sais pas si je suis représentative, mais plus la température baisse, plus mon estomac se transforme en un puis sans fond. Impossible de sortir de table sans mon carré de chocolat, qui arrive évidemment après une orange pour la Vitamine C ET mon yaourt préféré au muësli….tout ça après une fondue, bien évidemment et arrosé de vin blanc.

Yves Rocher, la cohérence couronnée

Yves Rocher, c’est la marque qui a toujours été là, dans un coin de salle de bain. Petites on toutes reçu une pochette d’anniversaire avec les billes de bain parfumées ou les minis parfums à la vanille, le monoï dont on était persuadées qu’il allait nous faire une peau de vahiné (plus généralement à l’origine d’une brûlure au 3e degré)…

Huiles essentielles vs. burn Out

12% de la population active en risque élevé de burn out, le nouveau mal du siècle (un peu plus enviable que le sida, mal du siècle dernier, mais pas le Pérou non plus). En attendant de remédier à cette situation en mettant à profit les conseils avisés du sociologue Mafessoli (qui en plus d’avoir un nom tordant a des idées lumineuses), les huiles essentielles sont encore le meilleur moyen de ne pas finir dans les faits divers après un Bowling for Columbine. En voilà une sélection très personnelle

Décléor, quadra inspirée

Décléor, la jolie mais discrète marque jaune aux huiles essentielles fête ses 40 ans. En 1974, la marque s’appelle CLEOR (La Clé en or qui ouvre le Temple de la Beauté, soit celle qu’on voudrait toute avoir dans son trousseau) et revendique une approche holistique de la beauté avant que ça soit la mode.

La Beauté c’est d’abord un métier

Toutes ces marques, pour la plupart talentueuses et inspirées dans leur domaine veulent se lancer dans la cosmétique : en 2010 c’était Burberry, l’année dernière c’est la maison Ladurée qui n’a pas hésité à se lancer sur ce créneau porteur avec sa ligne cosmétique “Les Merveilleuses” et Christian Louboutin a annoncé la sienne pour 2014. Le mot d’ordre : faire du luxe accessible. En temps de crise, on rechigne à s’acheter un nouveau sac à main, jamais sur un rouge à lèvres.

L’artisan Parfumeur s’encanaille

L’Artisan Parfumeur, c’est la marque fétiche de toutes celles qui ne veulent pas sentir Mademoiselle Coco comme tout le monde et qui ont envie d’un parfum qui soit une vraie signature.

Top 5 hammams parisiens

moi même beaucoup cherché, et je vous livre ici la sélection de mes 5 préférés pour gagner du temps et s’éviter les mauvaises surprises…

Flacon de fleurs de Bach

Elixirs & Co : le Dr Bach au rayon cosmeto

Le Dr Bach et moi, on se fréquente assidument depuis 10 ans ("putain, 10 ans" pour citer Chirac version Guignols de L'info). Je passais mon bac – l’autre – et j’hésitais entre l’infarctus et l’eczéma. C’est là que j’ai découvert son désormais fameux « Rescue ».

pamplemousse-article-epp

L’huile essentielle de pamplemousse, ce MacGyver de la cosméto

ermes de culotte de cheval. Et c’est là qu’intervient l’huile essentielle de pamplemousse. C’est l’allié n°1 pour éviter ce capiton qui te fout la honte à la piscine au mois d’avril, quand tu te décides à te délester de ces satanés 3 kilos de l’hiver.

Reine autoproclamée du néologisme et des blagues catho, j’ai décidé d’investir la toile pour y ajouter mon grain de sel de publicitaire parisienne en quête perpétuelle du sport qui a le meilleur ratio prix / effort / résultat, du spot d’initié dans lequel il fait bon se retrouver, du dernier truc cosméto qui hydrate / réduit la taille des pores / et donne une mine retour des Seychelles [ Messes Basses ] Pour la petite histoire – qui n’est jamais très loin de la grande – depuis le milieu du XVIIe siècle, une messe basse (par opposition à une grand-messe) est une messe où l’on ne chante pas (et donc où l’on s’ennuie). Aujourd’hui, on parle de messes basses quand on raconte quelque chose qui n’est pas destiné à être entendu par l’assistance, mais par une seule personne, qu’on choisit. Quand on me connait un peu : on sait que les secrets ne sont pas mon fort, mais que je choisis toujours bien les destinataires de mes fuites ! C’est la vocation de ce blog : un endroit où l’on se murmure les bonnes adresses, les bons et moins bons plans, les jolies découvertes…et quelques conseils.