Carita idéal

Carita, genèse d’un soin Idéal

Mardi dernier, j’ai pénétré le porche mythique (à tel point qu’on en a fait un logo) de la tout aussi mythique maison « de Haute Beauté » Carita. Pour ceux qui – comme moi – ne connaissent pas la haute beauté, c’est une façon avant-gardiste pour l’époque (les années 50) de concevoir la beauté comme un tout : de beaux cheveux, une belle peau, une belle silhouette. C’est aussi une conception de la beauté en-dehors des conventions, sur-mesure et plus intime : un peu comme Dove…avec un tout petit peu d’avance et un peu plus de style.CaptureCarita, c’est l’histoire de deux sœurs aussi ambitieuses qu’inspirées qui représentant à elles deux la femme qu’on aimerait toutes être un peu : la blonde artiste, la brune business woman, et qui avaient comme jolie devise de prendre soin du rêve des femmes.  C’est dans la maison qu’elles ont fondé en 1951 – à l’époque ou les femmes chefs d’entreprise étaient encore une rareté et la parité un néologisme – qu’on pénètre quand on arrive au 11 rue du Faubourg Saint-Honoré.

Les soeurs Carita

Les soeurs Carita

J’avais déjà une passion de longue date pour leur crème des Lagons (et pour la gamme au complet d’ailleurs) : en matière de cosméto c’est je crois l’odeur la plus agréable que je connaisse, réconfortante et fraîche...un peu ta thalasso tous les matins dans le miroir quand tu n’as pas le temps de faire un détour par Tahiti ! La soirée de mardi dernier était l’occasion de découvrir les nouveaux produits de la marque : les trois sérums « Idéal » (ils savent parler aux femmes…).

VISUEL IDEAL SERUMSOn retrouve les packagings purs de la marque et niveau odeur et texture je ne suis pas déçue du voyage, mais sur ces sérums la promesse va un peu plus loin que du simple confort…et elle me parle ! On s’adresse aux bientôt trentenaires qui ont des vies de ouf, qui sortent, qui travaillent, qui rient, qui fument…et qui le paient un jour ou l’autre. Je ne m’attarderai pas ici sur les histoires de mitochondrie qui s’essoufflent (je regrette d’avoir séché les cours de bio) mais peu importe la technique, le résultat est là et chose inhabituelle pour un produit cosmétique : on voit une différence dès la première semaine (ce qui me concernant n’est pas arrivé très souvent). Au niveau du confort, de l’éclat, et de la souplesse. Conclusion : je n’ai pas bien compris le fonctionnement de cette technologie révolutionnaire Innergy qui active le potentiel énergétique des cellules, MAIS côté révolution sur ma peau, pari tenu !

© Curty’s, le traiteur évènementiel

Share This:

Leave a Comment

Required fields are marked *.


This site is using the Seo Wizard plugin developed by http://seo.uk.net